Forum privé
 

Partagez
Chaire de ta chaire, sang de ton sang ! [PV Xanxus]
Kurapika
Kurapika
Messages : 368
Date d'inscription : 26/05/2018
Narumi Takuma
Lune Bleue
Age - 19 ans
Univers - Katekyo Hitman Reborn
Camp - Aucun sur Arcadia - Vongola dans son monde
Attribut Lunaire - Eau et Vent
Inventaire
Anneau de la tempête, une épée, deux armes à feux.
Deux semaines qu'elle se trouve à Yafutoma. Ce nom ne vous dit rien ? Quoi de plus normal : ce n'est pas sur Terre. Elle est arrivée dans un nouveau monde, loin des siens, sans repères. Pourtant Naru a fait la plus agréable des rencontres : Milo. Son air jovial et son éternel optimiste l'a beaucoup aidé à s'intégrer dans la lune bleue et accepter la situation. Seul défaut, il parle beaucoup trop. Et drague beaucoup trop aussi, mais ça, c'est une toute autre histoire. Malgré tout, Naru reste bien préoccupée. Plus les jours places, plus elle sait qu'il sera difficile de rentrer et que les choses peuvent empirer dans son monde. Rester positif. La Varia est en vie. Son père aussi. C'est souvent nostalgique, qu'elle regarde son épée et ses guns. Garder espoir. Assez compliqué quand une planète les sépare, et peut-être même une galaxie.

Puis un jours les rumeurs sont venus jusqu'à elle. Un homme sur la lune rouge, un étranger qui aurait une force destructrice. Des étranges flammes sortiraient de ses armes à feux. Un homme colérique. Naru est restée figée à cette description bien familière. Allons Naru, des hommes aussi excessifs que lui, il doit y en avoir beaucoup dans le monde. Les mondes. Quoi qu'il en soit, la ressemblance est trop intrigante pour qu'elle la laisse de côté. S'il y a le moindre espoir, si c'est vraiment lui et qu'elle reste ici … Non, c'est complètement stupide. Il faut qu'elle aille vérifier.

Encore faut-il pouvoir se déplacer jusqu'à la lune rouge. Ce n'est pas à côté et elle n'a pas de moyen de transport. Bien entendu, elle pourrait attendre un marchand et parlementer pour être emmené, mais il y aurait sûrement un détour par la lune verte. Non … Alors finalement, s'armant de sa voix la plus adorable et d'un petit mordillage de lèvre inférieur, Naru a gentiment demandé à Milo de la guider jusqu'au pays des dragons. Évidemment, il n'a pas pu lui résister. Quel faible celui là. Oh non, Naru n'est pas une séductrice hors pair, loin de là, elle est même assez téméraire et le pauvre pirate se reçoit souvent des coups de pieds ou des cries offensés. Mais elle a rapidement remarqué que ce n'est pas l'arme la plus efficace contre ce coureur de jupon. Ils ne cessent de se chamailler, mais un lien affectif est bien présent. La faiblesse des hommes.

Bien entendu, elle a expliqué à son ami la raison de ce départ précipité. Milo ne lui souhaite que le retrouver. Finalement le navire a atterrit près d'une Osasis en plein milieu du désert. La rumeur dit que l'homme aurait trouvé refuge en dehors des cités. Ce qui lui donne un indice supplémentaire sur son identité. Un homme qui n'est pas très friand de sociabilité. Décidant que c'est un chemin à empruntée seule, elle laisse alors Milo, lui disant le retrouver plus tard. Mieux vaut qu'elle ne soit pas accompagnée, même s'il y a un risque de se tromper.

***

Capuchon sur la tête, cape qu'elle sert contre elle, Naru essaie de progresser dans le désert sans succomber à la chaleur. Sa veste la protège ainsi du soleil et du sable qui s'élève sous le vent. Et soudainement le sable bouge sous ses pieds. La rouquine trébuche et glisse dans la fosse qui se crée petit à petit. Au milieu de se trou béant, surgit une énorme plante carnivore aux dents bien menaçante. Une créature digne d'un film fantastique. Mais qu'est-ce que c'est que cette chose?! Une de ses longues lianes lui agrippe les jambes pour la traîner vers elle … Ce truc veut la bouffer toute crue ! Naru essaie de remonter en vain et pousse un autre crie. Elle arrive néanmoins à dégainer son sabre et tranche la première liane. Une deuxième l'agrippe et elle recommence. Ca n'en fini pas. Elle se retrouve bien vite vers la gueule de l'immense et lui donne des coups de pieds rageur.

La jeune mafieuse sort ses guns, les mains tremblantes et tire une fois. Sans doute à cause de la panique, mais le vent qui en sort est bien faible ! Allez Naru, qu'est-ce que tu fabriques ?! Concentre toi ! Ses yeux se posent sur les deux X qui ornent les guns. Papa .. Mentalement elle l'appelle au secours, fermant les yeux.

« …. »

Non.
Si elle veut s'affirmer et lui prouver sa valeur alors elle ne peut pas compter sur lui à la moindre épreuve complexe. Surtout maintenant … Où il n'est plus du tout là. Elle ne peut compter que sur elle même, être forte jusqu'à le rejoindre. La rouquine ouvre les yeux et tire une nouvelle fois. Le vent est cette fois-ci si forte que Naru est projetée en arrière, et la plante explose, ni plus, ni moins.

Se vautrant sur le sol, elle mange le sable. Pas très agréable. Naru reste allongée sur le dos et reprend doucement sa respiration. Tout va bien, on se calme. Un peu plus stable, elle se redresse alors en enlevant sa pleine de sable. Ses guns toujours en main, elle se retourne alors, sentant une présence non loin, pointant ses armes sur le prochain danger. Quel autre monstre pointe le bout de son nez ?

Écarquillant les yeux, elle abaisse ses armes, les bras tremblants. Elle ouvre la bouche et la referme, trop figée pour parler. Il lui faut quelques secondes pour encaisser, pour assimiler et réaliser. D'un revers de mains, elle essuie ses yeux imbibés de larmes.

« Papa ! »

Attend Naru. Quelque chose cloche. A commencer par son air plus froid que d'habitude, son côté plus jeune et ses cheveux relevés sur son crane. C'est le Xanxus du passé. Les rumeurs disent donc vraies ou plutôt, elle en a fait les bonnes déductions. Il n'y a pas d'erreurs sur la personne, mais juste sur l'époque.

« Oh .. » murmure-t-elle, un peu surprise. Ca n'aide pas sa situation, de savoir si son père est en vie. Mais … Elle est rassurée de le voir ici, même si c'est une version plus jeune. Ca lui fait un repère. Un repère des plus compliqués, certes. Naru ignore à quoi s'attendre avec lui, mais une chose est sûr, à cette époque là … Il ne doit pas être particulièrement heureux de cette rencontre. Par réflexe, elle recule alors d'un pas.


Revenir en haut Aller en bas
Xanxus pose ses yeux froids sur la jeune fille pointant ses armes sur lui. Malgré cette chaleur le mafieux porte toujours fièrement sa tenue de Varia, y compris son manteau sur les épaules -uniquement dessus- et et ses solides bottes de marche. Il sait reconnaître une tueuse et durant un instant, il a lu ce genre de regard dans celui de son interlocutrice. Elle a une réaction étrange, que Xanxus peine au début à comprendre, avant de réaliser que ce visage lui est très familier, avant même qu'elle ne prononce le mot qu'il ne voulait absolument pas entendre. Concluant par une onomatopée qui, elle, ne l'atteint absolument pas. Il a déjà entendu pire, juste avant de brûler vif une victime.

Xanxus lance un regard meurtrier dans la direction de la fille, puis se met à courir vers elle. Sa vitesse de déplacement lui permet d'arriver en un instant à côté d'elle, ses X-guns déjà sortis, et de lui asséner un coup de cross entre la hanche et les côtes pour la propulser sur le côté, avec assez de force pour qu'elle vole sur une dizaine de mètres. Puis, il bondit bien haut en s'aidant de ses armes pour prendre son envol. Enfin, il vise le sol sous lequel la fille était quelques secondes plus tôt, et se met à tirer frénétiquement comme s'il voulait pulvériser cette terre qui fut témoin de cette rencontre misérable à ses yeux.

"SCOPPIO D'IRA!"

D'énormes lianes sortent du sol en sentant cette énorme chaleur se rapprocher, dans un geste de survie désespéré, bien futile. Les appendices tombent en cendres avant même d'avoir été touchés par l'attaque qui va directement former un cratère au sol. Xanxus retombe de l'autre côté, au bord de ce trou béant, rangeant ses armes. Quand la poussière se disperse, c'est pour livrer une créature bien plus grosse que celle que dont il ne reste qu'un dixième du corps que la fille a affronté. Elle était bien trop en profondeur, les racines plantées dans une nappe phréatique.

Ce reste finit toutefois par se désagréger à vue d'oeil, ainsi que les racines, laissant un vide et des troues d'où jaillit l'eau. Des hommes du désert apparaissent derrière la voyageuse en parlant joyeusement, puis se mettent à recouvrir le trou avec leurs outils et leur bonne humeur. Xanxus surveille le tout à distance, sans montrer la moindre attention à la fille.
Revenir en haut Aller en bas
Kurapika
Kurapika
Messages : 368
Date d'inscription : 26/05/2018
Narumi Takuma
Lune Bleue
Age - 19 ans
Univers - Katekyo Hitman Reborn
Camp - Aucun sur Arcadia - Vongola dans son monde
Attribut Lunaire - Eau et Vent
Inventaire
Anneau de la tempête, une épée, deux armes à feux.
Elle reste figée sur place quand il court vers elle avec son regard furieux. Même lorsqu’il la frappe, Naru se laisse faire, poussant un gémissement de douleur, puis un second. Envoyée valsée plus loin, elle reste sur le sol, le temps d’encaisser la violence dont il vient de faire preuve. Et puis surtout, ne pas céder à la panique, à la douleur aussi psychologique que physique. Elle tremble sur le sol et inspire brusquement. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’il a fait ça ? Un goût amer lui monte à la gorge, Naru se sent si mal.

La rouquine se redresse un peu, assise sur le sol, regardant avec de grands yeux terrifiés le déferlement de rage qui se produit sous ses yeux. Lorsque la liane sort du sol, un peu trop près, elle recule au mieux qu’elle peut. Les hurlements de la plante retentissent et Naru se bouche les oreilles. Bientôt, le calme revient et la poussière retombe, laissant voir l’énorme monstre victime du courroux de Xanxus.

Les voyageurs reprennent leur travail comme si de rien était, peu alerté par cette horrible scène. Son jeune père l’ignore, restant à l’écart de Naru avale sa salive de travers. Pourquoi avoir été aussi loin ? Est-ce qu’il ne l’avait pas reconnu ? Non … Elle l’a vu dans son regard, il a parfaitement [b]compris[/i] l’identité de la jeune femme. C’est pour cette raison qu’il l’a frappé. Justement, pour qui elle est. Naru ravale son sanglot. Pas ici. Pas maintenant. D’un revers de la main, elle sèche la larme qui a commencé à couler sur son visage, puis se relève tant bien que mal en grimaçant de douleur. Elle doit bien avoir deux bons hématomes. Ce n’est pourtant pas la douleur physique qui la blesse le plus.

Naru s’approche de lui, malgré le risque plus qu’évident.

« … J’ignore à quoi je m’attendais en te recherchant, mais c’était clairement loin de …ça »

Elle ne saurait dire si elle parle de sa recherche à travers la lune rouge, où de ses recherches concernant son père, depuis ses 9 ans. Elle comprend maintenant pourquoi elle a mit autant de temps à le trouver. Elle continue de l’observer, les yeux brillant d’une émotion mal contenue.

« Je savais que tu étais plus en colère que celui que je connais … Mais ce n’est pas une raison. Pourquoi tu vas si loin ?! » Même avec elle, il n’a jamais été particulièrement ouvert, montrant les choses à sa façon, mais jamais il n’avait levé la main sur elle.

Naru, c’est le moment pour te barrer en courant, tu en as déjà trop dit. Pourtant, trop émotive, elle est incapable de bouger. Une autre personne, elle lui aurait rendu ses coups à coups de guns. Le problème est là : il n’est pas n’importe qui. Ce qui rend les choses bien plus complexes et douloureuses. Jamais elle ne s’est sentie aussi blessée. Tout comme elle sait qu’en parlant, ça n’ira pas en s’arrangeant. Elle aurait dû partir mais … Comme si elle le pouvait ….

« Je n’étais pas censée te trouver avant une dizaine d’années. Tu aurais eu plus de temps pour accepter les choses. Mais le destin en a voulu autrement, d’accord, c’est troublant mais …. Quoi que tu en dises, je suis là. Tu peux me frapper, me tirer dessus ou autre … Je suis là. Maintenant que tu le sais, c’est trop tard. Ignore mon existence autant que tu le souhaites, mais c’est déjà trop tard. Et puis … Je suis aussi têtue que toi, il faut croire que j’ai hérité plus de toi qu’il n’y paraît. »



Revenir en haut Aller en bas
Xanxus garde sa concentration tournée vers les travailleurs, il n'a aucune envie de relever la présence de cette petite chose qui l'appelle "papa" sans sa permission. Il en a fait bien plus qu'il ne devrait en lui sauvant la vie, si elle a un zeste de bon sens, elle retournera d'où elle vient. Pourtant, la fille s'approche et ce mouvement le crispe, son visage s'assombrit. Son agacement augmente lorsqu'elle se met naturellement à lui parler, le mafieux se demande ce qui lui donne le droit de s'adresser à lui aussi familièrement. Avant d'être sa fille, elle est un déchet et ceci n'est pas acceptable à ses yeux.

"Celui qu'elle connait" n'est pas lui, il était faible pour avoir accepté sans broncher cette histoire d'enfant illégitime caché. S'il avait su plus tôt, il n'aurait jamais accepté cette version aussi facilement. Or, c'est exactement le cas aujourd'hui: Xanxus a appris plus tôt que prévu qu'il aurait une fille, il se souvient avoir assisté à son arrivée et à son impudence. Il se souvient de la lueur de fierté à l'idée qu'elle soit sa fille, qu'il en avait été touché à l'époque bien qu'il l'ait caché. Mais aujourd'hui, ce n'est pas du tout le cas. Il se sent plutôt insulté par le fait qu'une fille de ce genre puisse venir de lui, il refuse d'y croire. Elle n'a rien à voir avec lui!

Sa main tremble légèrement à la dernière phrase de la fille, il faillit saisir son arme et tire un rayon destructeur à son visage. Hérité de lui... Comment ose -t- elle se dire de son sang avec autant de facilité?

"Tu es stupide."

Xanxus ne s'explique jamais, il dit et on comprend, ou on ne comprend pas. Ce qu'il veut dire c'est qu'il a vécu toute sa vie en prenant pour acquis ce qu'il était, à savoir le fils du neuvième parrain Vongola. Quand la vérité lui est parvenu, il était brisé, au fond du trou. Voir cette fille suivre le même chemin le met hors de lui, surtout maintenant qu'il a appris à exister au- delà de son identité mensongère. La voir débarquer ainsi, se ventant avoir le plus grand assassin d'Italie, si ce n'est de son monde d'origine, comme père, parce qu'elle croit qu'il a engrossé sa mère, le met hors du lui. C'est une réaction stupide, la même qu'il a eu par le passé. S'il y a bien un argument en sa faveur, ce serait celui- là. Tel père telle fille... Xanxus efface rapidement cette pensée, elle n'est pas sa fille! Il doit perdre ce réflexe pris à son futur alternatif.

Xanxus tourne le dos au trou maintenant rebouché, et repart marcher à travers le désert. Il marche dans une direction semblant totalement aléatoire, sans dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Kurapika
Kurapika
Messages : 368
Date d'inscription : 26/05/2018
Narumi Takuma
Lune Bleue
Age - 19 ans
Univers - Katekyo Hitman Reborn
Camp - Aucun sur Arcadia - Vongola dans son monde
Attribut Lunaire - Eau et Vent
Inventaire
Anneau de la tempête, une épée, deux armes à feux.
Stupide. C’est tout ce qu’il a à dire ? Le regard de la rouquine se voile alors qu’elle détourne les yeux, vraisemblablement déçue.  A quoi est-ce qu’elle s’attendait au juste ? Rien n’est simple avec cet homme qui ne connaît que la colère et la rancœur. Alors qu’elle l’observe s’éloigner, fixant son dos, elle ignore si elle doit le poursuivre ou non. Quelque chose lui dit que si elle le laisse partir, elle ne risque pas de le revoir de ci-tôt. C’est sans doute la première et la dernière fois qu’il lui accorde sa maigre attention. Si en revanche, elle insiste, il y a de grands risques que cette histoire devienne dangereusement dramatique. 

« Pa- .. Xanxus ?! » L'appelle-t-elle alors qu'il s'éloigne.

Le prénom sonne horriblement impersonnel. Elle ne l'a jamais appelé comme ça, mais Naru a bien comprit qu'il refuse qu'elle l'appelle par le nom témoin du lien qui les unit. Ce n'est pas suffisant pour le faire stopper dans sa marche. Xanxus semble bien décidé à la fuir. Allez Naru, prend vite une décision …. Comme si elle pouvait le laisser partir. Elle attrape sa cape toujours sur le sol … avant de remarquer qu'elle est complètement en lambeaux … Sans doute prise d'assaut tout à l'heure quand son père c'est un peu déchaîné. Génial, vraiment.

Elle jette un dernier regards aux hommes des sables puis marche à la suite de son père, le suivant à distance raisonnable. Il compte allé jusqu'à où comme ça ? Et l'ignorer jusqu'à quand ? Sa gorge devient bien vite sec. Naru secoue sa gourde, plus une goûte d'eau. Super. Ce serait pas mal de tomber sur une oasis.

Et puis … elle commence à fatiguer. Sans doute que le soleil lui tape un peu trop sur la tête. Comment est-ce qu'il fait pour rester avec sa veste posée sur ses épaules. Insensible jusqu'au bout, il faut croire. Naru fronce les sourcils. Si elle ne s'impose pas, ils peuvent continuer ainsi pendant longtemps. Ce qui est assez délicat avec lui, parce que s'imposer c'est prendre le risque de prendre des coups, comme elle l'a si bien constaté tout à l'heure. Son ventre encore douloureux la gène également pour marcher.

Prenant son courage à deux mains, elle accélère le pas pour se rapprocher de lui. Sa main agrippe son bras, d'une prise assez légère.

« Attend … On ne peut marcher indéfiniment comme ça. Ne me laisse pas derrière. … Excuse moi. » Elle retire rapidement sa main. Inutile de s'attirer une nouvelle fois son courroux. « Et ne me dit pas de partir, je ne serais même pas quel chemin prendre pour retourner sur mes pas …. Laisse moi rester avec toi jusqu'au prochain village ou ce qui s'en rapproche .. Ca ne t'engage à rien. »



Revenir en haut Aller en bas
Le cri que la fille n'atteint que ses oreilles, Xanxus continue son chemin qui semble sans fin et hasardeux. Le silence qu'il aime tant s'installe durant la marche, ce qui lui permets d'entendre les bruits de pas emboitant le sien sans fléchir. Il soupire discrètement d'agacement, il n'a aucune envie de se traîner un boulet et ne veut pas non plus la réduire en cendres pour cette simple raison. En vérité, si c'était une autre personne, il n'en aurait rien eu à faire, pour la simple et bonne raison qu'il croit que personne du calibre de sa suiveuse ne peut survivre à la rigueur de la vie qu'il mène ces derniers temps.

Il n'aurait qu'à attendre que le gêneur finisse par mourir à cause des dangers de cet environnement hostile avec tout ce qu'il contient, pour en être finalement débarrassé. Mais à la seule pensée de voir cette fille mourir tuée horriblement par la nature le met hors de lui pour des raisons qu'il ignore. Elle n'est pas seulement stupide, mais aussi inconsciente. Mais ce n'est pas dans sa nature que de prévenir les autres des dangers, alors il marche en gardant ses sentiments contradictoires en lui.

Xanxus lance un regard noir à sa compagne imposée, lorsqu'elle attrape son bras. Il se prépare à se dégager violemment, quand elle le relâche d'elle- même. Son ton suppliant le met hors de lui, il la trouve bien trop pathétique pour pouvoir la supporter. Elle n'a aucune force en elle, c'est juste une petite fille seule et apeurée, elle n'a rien de lui.

"Tout ce que je te demande, c'est de ne plus me toucher."

Le mafieux reprend sa marche. Dans sa réponse, il insinue qu'il peut bien le suivre si elle veut, tant qu'elle ne le touche pas. Si elle est si déterminée à vivre dans son enfer, elle a intérêt à s'accrocher à autre chose que lui, car il ne sera que d'une aide limitée.

Bientôt, deux palmiers apparaissent au loin, signe d'un oasis. En approchant, on peut remarquer qu'il  y a un bassin d'eau entre les deux arbres, formant un oasis minuscule. Pour le moment, le réservoir est au plus bas, mais on peut constater qu'il augmente en quantité assez rapidement, comme on remplirait une baignoire. D'où vient cette eau? En réalité, la créature tuée par Xanxus et la fille vidait cet oasis minuscule de son eau, cet habitat appartient par décret de sa part au mafieux. Il a payé des travailleurs pour reboucher le trou après le combat, afin d'éviter de perdre toute l'eau par évaporation, s'il laissait la nappe phréatique à l'air libre, étant la source principale d'alimentation de cet oasis de fortune.

En arrivant, l'assassin donne un coup de pied au palmier qui fait tomber des dattes, il en ramasse quelques unes -pas toutes, et on se demande pourquoi- avant d'aller les laver à l'eau et de les manger, assis devant le bassin, sur un rocher. Il fixe longuement le bassin en mâchant la succulente nourriture, il n'a mangé que ce met depuis son arrivée dans ce monde et s'en contente, pourvu qu'il ait la paix dans cet oasis.
Revenir en haut Aller en bas
Kurapika
Kurapika
Messages : 368
Date d'inscription : 26/05/2018
Narumi Takuma
Lune Bleue
Age - 19 ans
Univers - Katekyo Hitman Reborn
Camp - Aucun sur Arcadia - Vongola dans son monde
Attribut Lunaire - Eau et Vent
Inventaire
Anneau de la tempête, une épée, deux armes à feux.
Elle acquiesce simplement d'un signe de tête quand il lui dit de ne pas le toucher, reculant d'un pas. Il vaut mieux prévenir que guérir. Alors que Xanxus reprend son chemin, elle comprend qu'elle a alors le choix de le suivre ou non. Bon c'est déjà mieux que rien. C'est même beaucoup en vue des circonstances. Elle soupire légèrement et reprend la marche. Ca ne lui indique pas pour autant quand est-ce qu'ils arrivent à destination.

Heureusement, deux arbres finissent par se dresser sur le chemin, encadrant une mini oasis. Naru regarde Xanxus s'installer à son aise après avoir fait tomber des dattes sur le sol. Elle note au passage qu'il en a laisse pour elle. Peut-être que finalement, il a plus d'attention qu'il ne le voudrait. Un micro sourire s'installe sur ses lèvres avant qu'il ne disparaisse tout aussi rapidement. Inutile de jouer les attendrit, ça n'irait pas en sa faveur. La rouquine murmure un vague merci et prend les aliments pour les nettoyer dans l'eau, non loin de son père mais à distance plus que respectable. Elle boit quelques gorgées d'eau, remplit sa gourde et mange enfin, tout en regardant autour d'elle. Il n'y a pas grand chose.

« Je suis étonnée de ne pas voir de trône. » Ne plaisante qu'à moitié la rouquine. L'environnement n'y est peut-être pas favorable, mais Xanxus n'est pas dépourvu de ressources, s'il avait voulu, il aurait très bien pu trouver le moyen de s'en procurer un. Enfin, ça n'a aucune importance. Juste que le chef de la Varia qui refuse de bouger de son trône, c'est un peu devenu légendaire, voyez-vous ?!

« C'est donc là que tu t'es installé ... » Loin du monde, ça lui ressemble bien. Mais il n'y a pas grand chose ici et pour être honnête, Naru ne voit pas le mafieux rester indéfiniment ici. Pourquoi faire ? Ca n'ira qu'un temps. Mais par la suite, il faudra bien bouger ? Ne serait-ce que pour trouver un moyen de rentrer chez lui. La solution ne va pas tomber du ciel.

« …. Pourquoi est-ce que tu restes là ? Tu ne pars pas à la recherche des Pierres de Lunes ? C'est la clé de notre présence ici après tout. Et certainement un début de réponses pour rentrer chez nous. » Elle s'autorise quelques instants de silence, pour réfléchir à la question.

Pour être honnête, elle n'est pas si pressée de rentrer chez elle. Non … Elle songe de plus en plus à partir à la recherche des Pierres de Lunes, parce que dans cette aventure, il y aura certainement des personnes intéressantes. Elle pourra profiter de ce voyage pour apprendre, s'entraîner et se dépasser. Il faut qu'à son retour, elle soit capable de changer la donne et préserver l'existence de la Varia.

Le deal avec Squalo, c'est que ce soit Xanxus qui l'entraîne. Mais avec la version plus jeune, elle se voit mal lui dire qu'elle sait tirer des balles d'eaux avec ses guns, entraîne la ….. Non, il lui faut quelque chose de plus concret encore. Il refusera de lui accorder son attention tant qu'elle ne sera pas plus forte. Et encore, ce n'est pas certain non plus. Elle doit donc s'entraîner avant de revenir vers lui.

Elle retire ses guns, identiques à ceux de l'homme à côté d'elle et les observe tout simplement, les gardant dans ses mains.

« Je deviendrais plus forte. Ce n'est que le commencement. » Et certainement pas la fin. Naru ne le permettrait pas. « Et ce jour là, je reviendrais vers toi. Quand je serais capable d'ouvrir ma boite arme, je reviendrais et tu devras m'écouter, d'accord ? »




Revenir en haut Aller en bas
Un trône? Que ferait- il d'un trône, dans un monde où la mafia n'est pas? Xanxus a depuis longtemps accepté de vivre en ermite dans ce monde, ce monde où tout est différent et où son clan se réduit à sa personne et à... cette chose qui le suit partout. Autant dire qu'il n'y a quasiment rien. La varia, les Vongola, son père... Le mafieux peut enfin laisser derrière ces ombres du passé, sans aucun remord. Etant donné que ce n'est pas son monde, il peut repartir à zéros. Une vie en réclusion est ce qui lui ressemble le plus, il ne se voit pas faire autre chose de toute façon. Il a essayé toute sorte de métier, commençant par marchand mais son manque patience face à ceux qui tentaient de négocier lui a valu d'être renvoyé, puis il a essayé livreur mais il s'est retrouvé dans divers incidents contre des délinquants, puis il a voulu travailler dans un restaurant mais certains clients se sont montrés assez autoritaires ou désagréables pour lui faire perdre patience et détruire l'établissement...

Toutes ses tentatives d'avoir une vie normale ont échoué, il n'est définitivement plus possible pour lui de s'intégrer dans une société, quelle qu'elle soit. cet oasis est le refuge qu'il a trouvé en marchant à travers le désert, au hasard. Il se sent en paix ici, il n'a ni à penser à son ancienne vie, ni à cette nouvelle dont il ne peut même pas profiter. Mais quelque chose que lui dit la fille éveille sa curiosité, Xanxus tourne subitement ses yeux sombres vers elle comme si du feu pouvait en sortir. Ce serait sûrement possible, s'il se donnait la peine d'essayer.

"Des pierres de Lunes? Rentrer chez nous? De quoi parles- tu?"

En vérité, le mafieux n'a jamais entendu l'histoire de ce monde ni de ses mystères. Il n'a même pas la moindre idée de son fonctionnement, ni même qu'il se trouve dans le ciel. Il n'a jamais cherché à savoir, il préfère rester dans son coin et attendre la mort comme un footballeur à la retraite. Ses yeux n'ayant pas quitté la fille un seul instant, l'examinant d'un oeil nouveau, il la voit sortir les X-guns comme si de rien n'était. SES X-guns! Xanxus touche ses armes pour s'assurer qu'il les a bien toujours. Il n'y a donc qu'une seule explication: son futur alternatif les lui a donné. Cet idiot s'est laissé avoir jusqu'au bout! Mais d'un côté, son ventre se resserre à l'idée qu'il puisse être débile à ce point. Futur ou pas, il est toujours lui- même, ce qui veut dire qu'il est possible que... Non non cette fille n'est rien!

"Je n'ai pas à t'écouter, sous aucune condition."
Revenir en haut Aller en bas
Kurapika
Kurapika
Messages : 368
Date d'inscription : 26/05/2018
Narumi Takuma
Lune Bleue
Age - 19 ans
Univers - Katekyo Hitman Reborn
Camp - Aucun sur Arcadia - Vongola dans son monde
Attribut Lunaire - Eau et Vent
Inventaire
Anneau de la tempête, une épée, deux armes à feux.
Et le voilà qui s'énerve de nouveau. Mais Naru n'y prend guère attention, trop occupée à le regarder bouche-bée lorsqu'il lui demande de quoi elle parle. Non. Impossible qu'un homme comme Xanxus ignore l'existence des pierres de lunes. Et pourtant …. Non, il n'a vraiment pas l'air de plaisanter. (Le contraire aurait été étonnant … Voir même flippant. Inutile d'imaginer Xanxus faire de l'humour.)

« Ben … Les pierres de lunes. » répète bêtement la rouquine. Bon sang … Mais est-ce qu'il est simplement resté dans le désert ? Enfin … C'est ça l'avenir qu'il se réserve ? Attendre que le temps passe, assit près de cette oasis à manger des fruits ? Ce n'est pas une vie qui convient au chef de la Varia. Naru garde cependant ses remarques pour elle, inutile de porter des jugements. « Ok ... » La jeune Vongola passe une mèche rouge derrière son oreille et retourne s'asseoir, se demandant par où commencer. Elle commence par ranger ses armes. Si elle doit se concentrer sur l'avenir, inutile d'être mortifiée par le passé.

« De ce que j'ai entendu dire, l'histoire remonte à des centaines d'années. De violentes guerres ravageaient Arcadia. Le peuple sylvite, de la lune argentée, on crée 12 pierres de lunes, qui ont « purifié » le monde pour le faire repartir à zéro. Autrement dit : extinction complètes. »

Solution plutôt radicale qui fait douté de la réelle sagesse de l'ancien peuple sylvites.

« La légende dit que les pierres de lunes ont fait tomber une pluie de météorites dans tout Arcadia. Les sylvites ont disparus avant la destruction du monde. Aujourd'hui, on ignore où est la lune argenté. Avec un tel pouvoir, on comprend que leur attributs sont la vie et la mort. On dit que les pierres de lunes sont toujours présentes, réparties dans tout Arcadia. Valuan, qui est le continent le plus puissant, souhaite les récupérer pour assouvir sa soif de domination. J'ignore si tu le sais, mais nous ne sommes pas les seuls à venir d'ailleurs. Beaucoup d'étrangers viennent d'autres univers. Beaucoup sont à la recherche des pierres de lunes. Certains pour le pouvoir, d'autres pour les protéger et d'autres encore qui espèrent qu'il s'agit là de la clé pour rentrer chez soit. »

Et toi Naru, qu'est-ce que tu en penses ? Elle n'en sait rien. Pourtant, ce n'est certainement pas pour rien qu'ils sont ici. La mafieuse refuse de rester ici, à faire bronzette en attendant qu'une réponse leur tombe dessus. De toute manière, si elle veut devenir plus forte, autant qu'elle se lance dans cette aventure. Elle ignore si Xanxus en fera de même ou s'il compte rester ici, mais espère tout de même que cette histoire le fera réfléchir sur le long terme.

« Ici, tu es sur la lune rouge. Et si je ne me trompe pas, tu as du certainement ressentir et voir que tes capacités ont été décuplées. C'est parce que nous avons tous une lune qui nous est attribuée. Toi, tu es de l'attribut du feu. Donc ici, tu es encore plus fort que d'habitude. Moi, je suis des attributs eau et vent. Mes capacités vont être plus puissantes sur la lune bleue. C'est d'ailleurs là bas que j'ai atterrit quand je suis arrivée à Arcadia. » Elle secoue la tête puis fini par sourire. « Avec nos anneaux vongola et nos flammes, c'est plutôt facile de trouver nos attributs. Toi et ta flamme de la colère. Moi …. » Naru lève un peu la main et la flamme s'échappe alors de l'anneau qui orne son doigt.

« Moi, j'ai la flamme de la tempête. Comme Squalo ! » Comme toi … Après tout, en plus de la flamme des Cieux, son père a aussi la flamme de la tempête. Encore un point commun, mais inutile de le préciser.




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
Chaire de ta chaire, sang de ton sang ! [PV Xanxus]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Il ne faut pas boire de sang.
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» J'ai besoin de chaire fraîche!
» Quelques PNJs
» Un peu de douceur dans ce monde de rustres...[Eärnil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skies of Arcadia - crossover manga :: ARCHIVES ARCADIA :: Zone RP :: Zone RP :: Lune rouge - Civilisation Rouge - Les Nasreans :: Le désert-